Intéresser les Africaines à la science – SlateAfrique

Une chercheuse dans un université kényane

Une chercheuse dans une université kényane

Dans de nombreux pays, en particulier en Afrique, les femmes scientifiques sont peu nombreuses. La pauvreté, les stéréotypes sexistes ou encore la discrimination à l’embauche sont autant de freins à l’accès des femmes aux professions scientifiques. Des politiques volontaristes, comme celles mises en œuvre en Afrique du sud et au Kenya, permettraient de corriger le déséquilibre.

Lire Intéresser les Africaines à la science

Publicités

Laisser un commentaire qui sera publié après vérification

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s